Actualités

    Retrouvez ici nos dernières actualités.

    … acte DEUX, « Ouest-France » et notre Poilu de grand-père Célestin

    Ouest-France a facilité notre exposition à ses abonnés, le 17 janvier dernier, en nous invitant à parler de notre vendéen, Poilu de grand-père, et de ses 400 000 compagnons Disparus dans le conflit de 1914-1918. Nous ne devions pas en rester là en ce qui concerne cette exposition et Monsieur Louis ECHELARD, de la direction de ce grand quotidien régional a imaginé qu’il serait judicieux que la diffusion au niveau du département de la Vendée s’en fasse l’écho. Chose pensée et dite et Madame Céline BARDY directrice de « Ouest-France, Vendée » nous appelait sur ces instruments privilégiés que sont nos téléphones de […]

    Lire la suite

    « Ouest-France » et notre Poilu de grand-père Célestin, acte UN

    Ce bavard de journal est un support que nous fréquentons avec plaisir. En ce début d’année 2020 nous l’avons rencontré et côtoyé assidûment deux fois, à Rennes le 17 janvier et à La Roche/Yon le 14 février. Nous ne nous quittons plus ! Nous reviendrons sur l’acte DEUX dans une suivante parution. Nous vous parlons aujourd’hui de nos échanges à Rennes. Cette capitale bretonne y hébergeait les 17 et 18 janvier, au Couvent des capucins, l’évènement « Vivre ensemble, Les Assises nationales de la Citoyenneté« . Deux jours fous de rencontres et d’échanges entre associations et personnalités soucieuses de se connaître, de […]

    Lire la suite

    « TV Vendée » nous a interviewés le 04 novembre 2019

    C’est une belle aventure que d’être interviewés par les médias, par un média, par une télé. C’est ce qui nous est arrivé à Paul et moi en ce novembre 2019 où le journaliste Cyrille Guillet de « TV Vendée » a proposé à Paul une rencontre « télévisée ». Pour nous c’est toujours valorisant de parler de notre grand-père Célestin mort dans cette horreur de guerre de 14-18 et, comme lui, des centaines de milliers de « disparus » qui n’ont pas encore, depuis 1918, de sépulture. Alors merci « TV Vendée » de vouloir exposer les problématiques de notre grand-père disparu en 1914 et avec lui de […]

    Lire la suite

    Les Disparus de 1914-1918, c’est introuvable !… ?

    Cette affirmation a demi questionneuse a frappé nos tympans un soir, en pleine discussion sur l’utilité de notre site « poilus-disparus-14-18.com », entre amis. En effet, pourquoi chercher des hommes qui se sont cachés … que l’on a cachés … qui se cachent encore, que nous n’avons connus que par bribes de conversations familiales ? La notion de Disparus n’est pas évidente.Le plus souvent les descendants de militaires morts dans le conflit 14-18 savent que leur aïeul est « mort à la guerre » et qu’il doit avoir sa tombe dans un des cimetières militaires où les croix blanches sont alignées avec ordre et […]

    Lire la suite

    211 pour 422.000 Disparus français

    422 000 poilus de la Grande Guerre n’ont pas de sépulture identifiée. Ils sont en vadrouille dans la nature ou anonymes dans des ossuaires ! Ce nombre est confirmé par le courrier d’un précédent Secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, Monsieur Jacques Floch. Un poilu « Mort pour la France » qui n’a pas de sépulture identifiée est souvent mort en même temps et au même endroit que son voisin d’infortune, tués tous les deux par le même obus ou la même mitraille.L’UN a été identifié par sa plaque métallique ou/et des documents attestant cette identité, trouvés sur lui. Ou bien grâce à […]

    Lire la suite

    104 ans et 192 jours après …

    Notre grand-père Célestin Jean marie DARIET, poilu de 14-18, est Mort pour la France le 10 octobre 1914.Nous pouvons le dire aujourd’hui, nous pouvons l’écrire aujourd’hui 20 avril 2019.C’est en effet au cours de cette belle journée ensoleillée de printemps, sous les effluves de l’Atlantique, dans le département de la Vendée cher à notre Célestin que Marie-Jeanne et Paul, cousins germains et petits enfants du poilu, ont découvert, ensemble, le document incontestable du Ministère de la guerre, signé du Lieutenant-Colonel commandant le Dépôt du 93e Régiment d’Infanterie, qui atteste, à sa veuve, l’attribution de la Médaille militaire Croix de Guerre […]

    Lire la suite

    Où c’qu’il est l’tonton, l’grand-père ?… T’inquiète !…

    Trouver un aïeul, militaire, mort dans le conflit 1914 -1918, c’est facile disent beaucoup de correspondants. « S’il est « Mort pour la France », c’est facile, il est nommé sur le site internet « Mémoire des Hommes » du ministère de la Défense » « S’il a une tombe connue, c’est facile. », « S’il est Disparu, c’est facile. » … Notre expérience nous a fait prendre du recul par rapport à ces affirmations. Et plus celles-ci se veulent convaincantes plus notre réserve est grande. C’est le fruit de quelques années de pratique, de déconvenues. Mais nous y arrivons et c’est pourquoi nous vous proposons […]

    Lire la suite

    Célestin retrouve ses petits-enfants !

    En 1911 notre Célestin DARIET a donc épousé Henriette Marie Augustine CARTRON, le 21 février.Cette jeune femme ne le sait pas encore mais elle va devenir notre grand-mère. Nous la connaîtrons plutôt sous son prénom de Marie.Célestin part ce matin du 3 août 1914 pour répondre à la mobilisation générale. Il caresse les cheveux de Marie-Henriette, sa fille, qui compte aujourd’hui ses 509 jours. Il ne la reverra pas mais il ne le sait pas. Il étreint sa Marie, fortement, avec espoir de la revoir très bientôt ? Avec une crainte au fond des méninges, qu’il n’explique pas mais qui […]

    Lire la suite

    La Grande guerre est-elle finie ?

    Pour nous elle continue. Pour retrouver notre Disparu de grand-père Célestin et surtout pour ne pas oublier tous les autres Disparus des Hauts –de-France et du Grand-Est, perdus dans les herbes folles, les honorer au plus tôt sur notre site et dans les Nécropoles et Carrés militaires. Pour avancer dans ce terrain mouvant nous avons passé les commémorations et cérémonies dans la Somme et le Pas-de-Calais. C’est en partie là que notre poilu de Célestin Dariet a souvent soulevé son paquetage avant de devenir un « Mort pour la France », un mort pour sa famille, sa veuve, sa fille de 18 […]

    Lire la suite

    Comme deux frères, les os entremêlés, dans le même cratère d’obus

    (les situations décrites ci-après sont imaginaires, mais inspirées) Le militaire Célestin nous rapporte qu’il était avec son « pays » Gustave, tous les deux du 93e RI, quand ils ont entendu le sifflement caractéristique du satané obus allemand.Par réflexe de protection réciproque, et dirons-nous de survie, ils se jettent dans les bras l’un de l’autre pour plonger ensemble tête en avant. Tant pis pour la boue.Auprès d’eux se trouve leur sergent Louis Joseph. C’est un sous-officier un peu « pays » lui aussi. Né à Gorges en Loire Inférieure où il était viticulteur avant la mobilisation, il est parti avec le 64e RI d’Ancenis. […]

    Lire la suite