LE GUEN Pierre Marie

    Etat civil

    NomLE GUEN
    PrénomsPierre Marie
    Date de naissance22/06/1879
    Ville de naissanceCarnoët
    Dpt de naissanceCÔTES-D'ARMOR
    Pays de naissanceFRANCE
    PèreLE GUEN Yves Marie
    MèreRICHARD Marie Anne
    Résidence de départSaint-Denis
    Département de départSEINE-SAINT-DENIS
    Pays de départFRANCE

    Informations militaires

    Classe1899
    Matricule recrutement847
    Bureau de recrutementGuingamp
    Département de recrutementCÔTES-D'ARMOR
    Pays de recrutementFRANCE
    Régiment mobilisation77e Régiment d'Infanterie Territorial (77e R.I.T.)
    Matricule au corps 111568
    GradeSoldat Garde-Voie
    Dernier régiment77e Régiment d'Infanterie Territorial (77e R.I.T.)
    Matricule au corps 211568
    GradeSoldat Garde-Voie

    Décès

    Date du décès18/10/1914
    Lieu du décèsPont des Etiennes
    Lieu du décès (suite)Couville
    DépartementMANCHE
    PaysFRANCE
    SépultureDisparu
    Circonstancestué par un train
    Date du jugement05/06/1921
    TribunalLa Seine
    Département TribunalSEINE-SAINT-DENIS
    Pays TribunalFRANCE
    Date transcription jugement12/07/1921
    Ville transcription jugementSaint-Denis
    Département transcription jugementSEINE-SAINT-DENIS
    Pays transcription jugementFRANCE

    Informations complémentaires

    Cheveux châtains, sourcils châtains, yeux gris, front ordinaire, nez moyen, bouche moyenne, menton rond, visage ovale, taille 1,69 M ; Profession : roulier ; Inscrit sous le n° 203 de tirage dans le canton de Callac ; Réside depuis le 1er octobre 1905 à Saint-Denis (Seine) (source fiche matricule) ; Pas de sépulture de guerre sur Mémoire des Hommes ; Le JMO du 77e Régiment d'Infanterie Territorial (77e R.I.T.) n'est pas numérisé sur Mémoire des Hommes ; Ce soldat a été tamponné et broyé par un train entre Martinvast et Couville (Manche), un article de Ouest-Eclair (ancêtre de Ouest-France) dans l'édition de Cherbourg du 24 octobre 1914 relate cet accident mortel ; Secours de 150 Frs à la veuve le 1er janvier 1915 (JO du 19 février 1915) (source fiche matricule) ; N'a pas été rapatrié dans le caveau familial ; Aussi nous pouvons le considérer comme disparu, reste à vérifier auprès du Souvenir Français de la Manche et de la Seine Saint-Denis s'il n'est pas inhumé dans un cimetière