CHARRIER Jean Baptiste

    Etat civil

    NomCHARRIER
    PrénomsJean Baptiste
    Date de naissance09/04/1876
    Ville de naissanceSaint-Fulgent
    Dpt de naissanceVENDÉE
    Pays de naissanceFRANCE
    PèreCHARRIER Jean Baptiste
    MèreCHAMPIN Marie
    Résidence de départBazoges-en-Paillers
    Département de départVENDÉE
    Pays de départFRANCE

    Informations militaires

    Classe1896
    Matricule recrutement1601
    Bureau de recrutementLa Roche-sur-Yon
    Département de recrutementVENDÉE
    Pays de recrutementFRANCE
    Régiment mobilisation83e Régiment d'Infanterie Territorial (83e R.I.T.)
    Matricule au corps 118178
    GradeCaporal
    Dernier régiment83e Régiment d'Infanterie Territorial (83e R.I.T.)
    Matricule au corps 218178
    GradeCaporal

    Décès

    Date du décès30/09/1914
    Lieu du décèsBeaucourt-sur-l'Ancre
    DépartementSOMME
    PaysFRANCE
    SépultureDisparu
    CirconstancesTué à l'ennemi
    Département TribunalAUTRE
    Pays TribunalFRANCE
    Date transcription jugement15/10/1915
    Ville transcription jugementBazoges-en-Paillers
    Département transcription jugementVENDÉE
    Pays transcription jugementFRANCE

    Informations complémentaires

    Signalement : cheveux bruns, sourcils bruns, yeux roux, front plat, nez gros, bouche petite, menton rond, visage large, taille 1,73 M ; Profession : cultivateur ; Inscrit sous le n° 111 de tirage dans le canton de Saint-Fulgent (Vendée) ; Propre au service actif ; Appelé à l'activité le 16 novembre 1897 au 103e Régiment d'Infanterie (103e R.I.), arrivé au corps ledit jour, matricule n° 8337, soldat de 2e Classe ; Nouveau n° matricule 471 ; Soldat de 1ère Classe le 31 octobre 1898 ; Caporal le 20 septembre 1899 ; Envoyé en congé le 26 septembre 1900 ; Passé dans la réserve de l'armée active le 01 novembre 1900 ; A accompli dans le 93e Régiment d'Infanterie (93e R.I.) une 1ère période d'exercices du 24 août au 20 septembre 1903, et une 2e période d'exercices du 27 août au 23 eptembre 1906 ; Passé dans l'armée territoriale le 01 octobre 1910 ; Affecté au 83e Régiment d'Infanterie Territorial (83e R.I.T.), matricule au corps n° 18178, Caporal ; A accompli une période d'exercices dans le 83e Régiment d'Infanterie Territorial (83e R.I.T.) du 02 au 10 mai 1913 ; Rappelé à l'activité par décret de mobilisation générale du 1er août 1914, arrivé au corps le 04 août 1914, à la 5e Compagnie ; Décoration : Médaille commémorative de la Grande Guerre (Loi du 23 juin 1923) (source : fiche matricule) ; Mort pour la France le 23 décembre 1914 à Louvencourt (Somme) selon la fiche matricule, erreur de transcription ; Tué à l'ennemi le 30 septembre 1914 à Beaucourt sur l'Ancre (Somme) selon la fiche de Mémoire des Hommes ; Acte de décès, exécution de la note ministérielle du 20 novembre 1896, dressé le 27 octobre 1914 à neuf heures du matin, à Gouy-en-Artois (Pas-de-Calais), par le Lieutenant Louis DESCOUENS sur la déclaration du Sergent Major Louis BATRET et du Sergent fourrier Paul HERVIER. Par dérogation à l'article 77 du Code civil : "Nous n'avons pas pu nous transporter auprès de la personne décédée et nous assurer de la réalité du décès, ce décès ayant eu lieu dans une circonstance de guerre" (source : acte de décès aux archives de Vendée) ; Il n'a pas de Sépulture de guerre sur Mémoire des Hommes ; Si une information vient confirmer qu'il a été rapatrié dans le caveau familial, alors sa fiche sera supprimée ; Le 30 septembre 1914, le JMO du 83e R.I.T. relate que le régiment bataillait dans le secteur de Beaucourt, Baillencourt, Grandcourt (Somme) (JMO source SHD GR 26 N 791/6 vues 23 et 24) ; Le 30 septembre 1914, 4 soldats du 83e R.I.T. sont Morts pour la France et aucun a une Sépulture de guerre (source Mémoire des Hommes) ; Mais le soldat Pierre ORIEUX a une inhumation individuelle dans la Nécropole Nationale de "La Targette" à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) ; Célibataire